Fiche technique:


-


ACCUEIL

   

LES ARMES

 
INDEX GENERAL

 
LEXIQUE


(Si un terme vous pose problème, l'index général et le lexique sont à votre disposition)



La carabine de 5,5 mm Mauser mle 45

et MAS modèle 45:


 
carabine Mauser mle 45 à chargement simple:

 
carabine Mauser mle 45:


carabine MAS mle 45:


I) Renseignements numériques:

Longueur de l'arme:
1120 mm (Mauser mle 45)

1085 mm (MAS mle 45)
Longueur du canon:
660 mm (Mauser mle 45)

610 mm (MAS mle 45)
Longueur de la ligne de mire:
715 mm
Hauteur:
 260 mm
Poids à vide:
3,800 kg (Mauser mle 45)

3,600 kg (MAS mle 45)
Poids chargé:
3,840 kg (Mauser mle 45)

3,640 kg (MAS mle 45)
Contenance du magasin:
monocoup (Mauser mle 45 à chargement simple)

 5 cartouches (Mauser mle 45 et MAS 45)
Calibre:
5,5 mm
Munition:
.22 LR
Cartouches utilisées:
réglementaires fabriquées par la SFM M

 ou cartouches du commerce
Rayures:
4 à droite au pas de 420 mm
Vitesse initiale (Vo):
 310 à 380 m/s
Energie initiale (Eo):
?
Vitesse pratique de tir:
12 à 15 coups/min
Portée pratique:
50 m
Portée utile maxi:
100 m

II) Caractéristiques générales:

Classification:
arme individuelle d'épaule, non automatique
Subdivision:
arme d'entrainement au tir
Utilisation:
tir à courte distance
Canon:
rayé, chambre pour étui cylindrique à bourellet
Système moteur:
action directe du tireur
Système de fermeture:
culasse calée à verrou mobile
Alimentation:
manuelle, chargeur indépendant de l'arme, fixe pendant le tir, introduction directe
Système de détente:
simple par détente et gâchette, détente à double bossette
Système de percussion:
percussion rectiligne, armé culasse fermée
Extraction:
extracteur à action normale, lame ressort à griffe
Ejection:
fixe projetant, porté par la boîte de culasse
Sécurités:
au verrouillage par la rampe hélicoïdale de la bague verrou de culasse
Sûretés:
sûreté drapeau type Mauser
Appareils de pointage:
hausse à rampe, planchette et curseur (30-150 m)

guidon rectangulaire sur embase
Accessoires à la puissance de feu:
néant
Baïonnette:
néant
Marquages:
sur la boîte de culasse (fabricant et modèle, matricule)
Finition:
entièrement bronzé ou phosphatée
Fabricants:
Waffenfabrik Mauser à Oberndorf am Neckar (Mauser  mle 45)

Manufacture d'armes de St-Etienne (Mauser mle 45 puis MAS 45)
Exemplaires fabriqués:
? de 1945 à ?
Période d'utilisation:
de 1945 à nos jours
Versions et dérivés:
système de tir réduit
Classification:
7° catégorie

III) Historique:

Construite à l'origine par Mauser pour instruire les recrues de l'armée allemande pendant la deuxième guerre mondiale cette carabine n'a semble-t'il pas trouvé sa voie dans la patrie de son concepteur, le nombre de carabines d'entrainement en .22 LR déjà existantes et la fin du conflit ne lui permettront pas d'apporter la preuve de sa valeur. Les troupes françaises d'occupation lui donneront une seconde chance en raflant au titre des dommages de guerre le stock d'armes, de pièces détachées et de machine outils et en rapatriant le tout sur le territoire national.
La MAS est chargée de produire en série cette carabine et de la fournir à nos armées dans son rôle primitif, l'instruction des recrues au tir.
Au début les armes proviennent soient du surplus d'armes complètes ou d'armes remontées avec le stock de pièces détachées récupérées à Oberndorf, soient d'armes construites neuves à St-Etienne. Les premières portent sur la boîte de culasse le logo Mauser seul ou complété de la mention "Fab MAS" (fabrication MAS), les secondes seulement le logo MAS.
Il existe trois types de carabine type 45:
-la Mauser 45 à chargement simple qui n'a pas de chargeur et dans laquelle le tireur introduit chaque cartouche manuellement dans la chambre,
-la Mauser 45 à chargeur;
-la MAS 45 à chargeur qui est légèrement plus courte que la Mauser.
Les carabines Mauser 45 et MAS 45 resteront très lontemps en service et ce, jusqu'à l'apparition des armes de petit calibre de nouvelle génération. En effet la raison d'être de l'utilisation de la cartouche de .22 LR était d'habituer au tir les recrues pendant leurs classes sans en subir les inconvénients (bruit et recul violent), le passage au calibre supérieur étant facilité par la suite. La venue du FAMAS et de sa munition en 5,56 mm bouleversa la pratique de l'instruction du tir. En effet, le bruit et le recul de cette arme étant largement acceptable le tireur débute à présent directement avec son arme de dotation.
Ainsi prend fin la carrière de cette arme robuste, fiable et simple au sein des compagnies d'instruction. Malgré tout elle continue une seconde vie en tant que composant de certains système de tir réduit pour engin blindé (carcasse et culasse).

IV) Fonctionnement et constitution:

La MAS 45 comprend cinq parties: l'ensemble canon-boîte de culasse, la culasse, le pontet, le bois et les garnitures.

L'ensemble canon-boîte de culasse est composé du canon sur lequel vient se visser à sa partie postérieur la boîte de culasse.

 
ensemble canon-boîte de culasse de la MAS 45:


ensemble canon-boîte de culasse de la Mauser mle 45 en haut
et de la MAS 45 en bas montrant bien la différence de longueur des deux armes:

Les organes de visée se partagent entre le canon et la boîte de culasse, la hausse est du type à rampe, planche et curseur et le guidon est fixe.



guidon et sa rampe anti-reflet striée:
(nota: le protège-guidon est décalé
vers l'avant sur la vue de droite)
   
     
hausse sur position 30 m:
vue de l'oeilleton:

La boîte de culasse est évidée pour permettre le passage de la culasse mobile, elle comporte sur son côté gauche l'arrêtoir de culasse. Ce dernier traverse la boîte de culasse et fait saillie à l'intérieur, il fait fonction également d'éjecteur. Le système de détente se fixe sous la boîte de culasse par un axe.

    
      

culasse fermée:
culasse ouverte:
culasse ouverte, une cartouche
est prête à être chambrée:



chien à l'armé:
chien à l'abattu:
arrêtoir de culasse:
 



système de détente:


La culasse comprend trois parties principales "visibles", le bouchon arrière (avec le chien et le dispositif de sûreté) , la bague-verrou (avec le levier d'armement) et le corps de culasse auquelles viennent s'ajouter le percuteur et son ressort (voir démontage sommaire):



culasse:


gros plan de la cuvette de tir
(nota: le percuteur est excentré comme pour toute arme
à percussion annulaire):
   









levier de sûreté sur "feu":
levier de sûreté sur la 1° position de sûreté:
(dans cette position la culasse peut être ouverte
mais le percuteur est bloqué à l'armé)
levier de sûreté sur la 2° position de sûreté:
(dans cette position le percuteur est toujours bloqué
et la culasse ne peut pas être ouverte)

Le mécanisme d'alimentation est contenu dans le fût, sa partie basse comporte un verrou de chargeur strié:
 


chargeur en place:
chargeur ôté:

La monture, en frêne huilé est en une seule pièce:
 


Les garnitures sont constituées des fixations du canon au bois, du battant de crosse, du pontet et de la plaque de couche:

 
 
anneau grenadière
nota: il est intégré à la vis de démontage qui traverse la monture
et vient se fixer dans une embase soudée au canon:
battant de crosse:




pontet:
plaque de couche:

Le dessus de la boîte de culasse comporte le marquage du fabricant et celui du modèle:




marquages de la
carabine Mauser mle 45
(sans précision du modèle):
marquages de la
carabine Mauser mle 45:
marquages de la
carabine Mauser mle 45
fabriquée par la MAS:



marquages de la
carabine Mauser mle 45
fabriquée par la MAS (variante):
marquages de la
carabine MAS mle 45:

  
Le côté droit de la boîte de culasse comporte le numéro matricule précédé d'une lettre de série:

 

Autres marquages:



logo MAUSER sur la plaque de couche:
logo MAS sur la plaque de couche:


vue du marquage du modèle sous le fond du chargeur:
vue du marquage du calibre sur le côté gauche du canon:


V) Démontage-remontage:

Le soldat était autorisé à démonter son arme partiellement. L'entretien courant consistait à nettoyer le canon avec la baguette de nettoyage et à déposer et nettoyer la culasse. Lors des nettoyages plus poussés il pouvait démonter la culasse et le chargeur.

Démontage pour nettoyage sommaire:

dépose de la culasse:
  • mettre la sûreté sur "feu" et l'y laisser jusqu'au remontage complet,
  • ouvrir la culasse et l'amener en arrière jusqu'à sa butée contre l'arrêtoir de culasse,
  • faire pivoter l'arrêtoir de culasse et sortir la culasse par l'arrière.
  
 

Démontage pour nettoyage complet:

il consiste en deux phases:
  • démontage sommaire de la culasse,
  • démontage du chargeur,

démontage sommaire de la culasse:
  • effacer le bonhomme d'arrêt et faire pivoter l'ensemble de percussion d'un 1/4 de tour jusqu'à ce qu'il puisse sortir du corps de culasse,
  • séparer l'ensemble de percussion du corps de culasse,
  • séparer l'ensemble bague-verrou-levier d'armement du corps de culasse.



démontage du chargeur:
  • soulever la branche du ressort qui fait saillie à gauche et bloque la plaque de fond,
  • faire avancer la semelle d'arrêt en retenant le ressort,
  • extraire le ressort et l'élévateur du corps de chargeur.


Démontage complet:

Uniquement fait par l'armurier du corps qui seul disposait de l'outillage nécessaire, il consiste en six phases:
  • dépose de l'ensemble boîte de culasse-canon,
  • démontage de l'ensemble de percussion,
  • démontage de l'ensemble détente-gâchette,
  • démontage de l'oeilleton,
  • dépose de l'arrêtoir de culasse,
  • dépose des garnitures et démontage du mécanisme d'alimentation,
1° phase:

dépose de l'ensemble boîte de culasse-canon:
  • dévisser l'anneau-grenadière avant et le déposer,
  • dévisser les vis d'assemblage (la 1° située à l'arrière du pontet , la 2° située devant le logement de chargeur) et les déposer, séparer la monture de l'ensemble canon-boîte de culasse.


2° phase:
démontage de l'ensemble de percussion:
  • séparer le bonhomme d'arrêt et son ressort de l'ensemble de percussion,
  • appuyer verticalement la pointe du percuteur sur une surface "tendre" (bois d'une table par exemple) jusqu'à ce que le chien soit assez reculé pour pouvoir dégager le levier de sûreté,
  • extraire le levier de sûreté de son logement,
  • séparer le chien du percuteur,
  • laisser le ressort de percuteur se décomprimer,
  • séparer le percuteur et le ressort  de percuteur du bouchon.
 
3° phase:

démontage de l'ensemble détente-gâchette:
  • chasser l'axe de gâchette de son logement sur la boîte de culasse et déposer l'ensemble détente-gâchette et son ressort,
  • chasser l'axe de détente et séparer la détente de la gâchette.
 
4° phase:

démontage de l'oeilleton:
  • dévisser les vis d'oeilleton et les déposer, séparer l'oeilleton de la planche de hausse,


5° phase:

dépose de l'arrêtoir de culasse:
  • dévisser la vis-pointeau d'arrêtoir de culasse et la déposer, séparer l''arrêtoir de culasse et son ressort de la boîte de culasse.


6° phase:

dépose des garnitures:
  • dévisser la vis centrale de pontet et la déposer, séparer le pontet et sa plaque du bois,
  • séparer le mécanisme d'alimentation du pontet,
  • chasser l'axe de crochet-chargeur et séparer le crochet-chargeur et son ressort de la boîte d'alimentation,

  • dévisser le battant de crosse et le déposer,
  • dévisser les vis de la plaque de couche et les déposer, séparer la plaque de couche du bois,

 

démontage complet terminé:

Remontage complet:

Dans le sens inverse du démontage en n'oubliant pas les coups de bon fonctionnement pour s'assurer de la réussite du remontage...


VI) Accessoires:

  • 1 bretelle,


bretelle "normale":

 
 
bretelle de tir:

  • 1 notice,


notice de 1948:
autre notice:
 
  • 5 chargeurs,

  • 1 baguette de nettoyage (une pour 10 armes),
  


vue de la poignée et de ses trois zones de moletages:
vue du filetage:


couvercle à accessoires ouvert, la poignée est creuse sur quasiment toute sa longueur:

  • 1 écouvillon laiton,
  • 1 écouvillon en crin,
  • 1 lavoir,



écouvillon laiton:
écouvillon nylon:
lavoir:


VII) Divers: